ForCity Water : la simulation systémique pour maîtriser le long terme

 

L’eau potable : investissement de très long terme pour des territoires en mouvement

En l'absence de modèle prédictif capable d'anticiper la demande sur 50 ans, la planification d'infrastructures entraîne souvent un surdimensionnement, et donc une perte de capital. Dimensionner largement, certes, mais à quel point ? Ne pourrait-on pas investir au plus juste sans hypothéquer l’avenir ? L'application ForCity Water répond à ce défi : comment concilier l'évolution accélérée d'un territoire et la vision à très long terme pour le pilotage d'infrastructures de production et distribution ?

Surdimensionner : où est le problème ?

Un diamètre trop large pour des consommations trop faibles favorise la stagnation de l’eau et en compromet la qualité. Ces questions sont d’autant plus critiques dans un contexte de contraintes financières croissantes pour les villes et leurs opérateurs.

Vers de nouveaux business models ?

Si les derniers développements technologiques tels que les compteurs communicants génèrent des données auparavant inaccessibles, certaines réalités telles que le réchauffement climatique et des nouvelles politiques comme l’incitation à l’utilisation rationnelle viennent complexifier la modélisation de la demande et des tarifs sur le long terme.

Facteurs humain, urbanisation et innovation : un cocktail détonnant !

Quel en sera l’impact au plus près du territoire ? Quels pourraient être leurs éventuels effets rebond auprès de certains publics ? Comment l’équilibre économique est-il affecté pour les différents acteurs ? Face à cet environnement complexe, les modèles habituels de projection fournissent au mieux des réponses aléatoires.

Aujourd’hui, les facteurs déterminants des besoins et des consommations évoluent de manière accélérée et s’imbriquent de façon systémique. Aux décisions structurantes appliquées par les collectivités et les opérateurs s’ajoute la somme des comportements individuels et de leurs interactions avec le développement urbain et les innovations. Ce sont l’ensemble de ces facteurs qui déterminent qui habite où, qui travaille où, et comment on consomme. Des tendances sociologiques telles que l’éclatement familial influencent déjà la géographie détaillée des consommations d’eau ; qu’en sera-t-il demain, peut-être, du télétravail, du développement des lieux partagés, de l’explosion des services, du vieillissement de la population ?

Pour le secteur de l’eau potable, contraint à bâtir et penser pour le très long terme, ce cocktail détonnant rend désormais indispensable le recours à de nouveaux outils, pour prolonger la capacité d’analyse des experts au-delà de ce que permettent les méthodes habituelles les plus pointues et les plus éprouvées.

1.42 Md€

investissement annuel à consacrer à l’amélioration du rendement des réseaux d’eau potable

-2%

de baisse de la consommation d’eau potable par habitant en France entre 2004 et 2008

170 Mds€

sur les 25 prochaines années montants d’investissement nécessaire selon le Conseil mondial de l’eau, contre 75 actuellement

Quels investissements à prioriser et quelles recettes attendre ?

Comment, dans ce contexte, s'assurer qu'un scénario de distribution, de renouvellement et de maintenance pour des infrastructures partagées soit financièrement viable sans compromettre le service aux collectivités ?

La consommation d'eau évolue à la fois dans l'espace et le temps parce qu'elle dépend d'une multitudes de facteurs externes. Les tendances d'évolution du territoire, le comportement et les habitudes de consommation, la typologie résidentielle sont autant de paramètres cruciaux à l'anticipation des besoins futurs. Cette anticipation nécessite l'accès à des données touchant à des enjeux externes aux décideurs.

Et si vous pouviez sécuriser les échanges d'eau à l'intérieur de votre réseau sans en affecter la qualité ?

Ou encore identifier les meilleures solutions techniques pour l'entretien et l'extension de votre réseau ?

 

La Solution ForCity Water

ForCity Water combine une visualisation 3D d’un territoire à une vision temporelle, offrant une solution 4D de prospective grâce à des capacités de calcul et de projection à moyen et long termes. Elle permet aux équipes de décision d’interagir directement avec les données d’un territoire pour visualiser l’impact de nombreux scénarios en amont et pendant les projets, leur permettant de discerner finement les conditions de succès dans chaque hypothèse. Elle est l’instrument indispensable pour contribuer en permanence à l’analyse stratégique de la problématique de l’eau potable sur un territoire, tant du point de vue des investissements que de la qualité et du modèle économique.

Opérateurs et autorités publiques

Pour l’opérateur ou la ville qui souhaite faire de l’anticipation et de l’innovation un levier permanent, ForCity Water offre la visualisation de l’évolution de la consommation en fonction d’hypothèses les plus variées. Grâce à nos mises à jour régulières des données du territoire, nos utilisateurs sont en mesure d’actualiser leurs hypothèses au plus près de la réalité.

La puissance de modélisation permet des scénarios d’évolution poussée, de modéliser une demande et de la confronter aux caractéristiques des infrastructures, de tester des formules tarifaires, ou encore d’intégrer l’élasticité présumée des consommations etc.

Cas d'usage

Le développement du Grand Paris va engendrer de profondes mutations du territoire francilien, avec notamment l'implantation de 68 nouvelles gares qui induiront d'importants développements urbains.
Le Syndicat des Eaux d'Ile de France (SEDIF) assure l'alimentation de 4 millions de consommateurs sur 7 départements et a pour mission d'anticiper les besoins futurs pour les mettre en adéquation avec les infrastructures de son réseau.

Le Projet Muse

Dans ce cadre, le SEDIF a fait appel à ForCity pour l'aider à scénariser l'horizon 2020/2025. Le Syndicat peut visualiser toutes les évolutions possibles et les confronter aux infrastructures existantes, réduisant considérablement le risque de sur (ou sous) dimensionner son réseau, et ainsi de planifier au mieux ses investissements.